150 000 participants selon la CGT, 75 000 selon la police

Quelque 150 000 manifestants se sont ralliés à l’appel lancé initialement par 201 personnalités ce dimanche 21 janvier 2024 pour faire pression contre la loi immigration proposée par le gouvernement. Le ministère de l’intérieur fait quant à lui part d’un total de 75 000 manifestants. L’exécutif pourrait promulguer rapidement le texte voté mi-décembre, notamment avec les voix du Rassemblement national, sauf censure complète et surprise par les Sages le 25 janvier.

Lire aussi : Loi immigration : ce que contient le texte approuvé par le Parlement

160 marches partout en France

Selon les préfectures, les opposants étaient 2 700 à Rennes, 3 000 à Nantes, 2 500 à Bordeaux, 1 800 à Strasbourg ou 3 500 à Lyon où le maire écologiste de la ville Grégory Doucet était présent.

À Lille, environ 2 000 personnes ont défilé avec en tête de cortège des travailleurs de communautés Emmaüs du Nord, en grève depuis six mois pour dénoncer leurs conditions de travail et demander leur régularisation.

Au total, plus de 160 marches étaient prévues dimanche, dont celle de Paris entre Trocadéro et les Invalides. La préfecture de police y a comptabilisé 16 000 participants, la CGT en a compté 25 000.

Dernier coup de pression sur l’exécutif

« Ça fait mal de voir qu’on nous a vendu le barrage républicain et que finalement le gouvernement calque le programme du Rassemblement national », a déploré Ethan Marie, lycéen en région parisienne.

« Cette loi, c’est une rupture avec les principes français depuis 1789 pour le droit du sol et depuis 1945 pour l’universalité de la protection sociale », a expliqué la secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet qui a appelé à la mobilisation avec son homologue de la CFDT, Marylise Léon.

Plusieurs responsables de gauche, Manon Aubry (LFI), Marine Tondelier (Écologistes), Olivier Faure (PS) et Fabien Roussel (PCF) ont fustigé un exécutif « qui a ouvert le pont levis aux idées de l’extrême droite », selon Olivier Faure, premier secrétaire du PS.

« Une dérive vers l’extrême droite »

Les auteurs de l’appel à manifester, dont de nombreuses personnalités du monde de la culture comme les comédiennes Josiane Balasko et l’écrivaine Alice Zeniter, demandent à Emmanuel Macron de ne pas promulguer la loi.

« Cette loi est une dérive vers l’extrême droite, sur le plan politique, et sur le fond vers la préférence nationale », a observé l’ancien ministre RPR et ex-Défenseur des Droits Jacques Toubon.

En cause, les nombreux ajouts du Parlement au texte initial du gouvernement, donnant une coloration très droitière à une loi qui devait initialement reposer sur deux volets, l’un répressif pour les étrangers « délinquants », l’autre favorisant l’intégration.

Désormais, le texte comprend de nombreuses mesures controversées, comme le durcissement de l’accès aux prestations sociales, l’instauration de quotas migratoires, ou le rétablissement du « délit de séjour irrégulier ».

â nba 2k22 vc glitch 100k per
is there gift cards for shein
fire kirin free money credits
fire kirin distributors select
download war robots free for p
black mod share best site hack
free 10 play for riversweeps b
daily gift bigo live hack che
survivor io codes active febru
bingo blitz plus club welcome
8 ball pool free coins today
How to get 10,000 a-pass and g
nba 2k23 free 35k virtual curr
fire kirin app Free money and
How to get FREE UNLIMITED epis
download fire kirin money hack
THE BEST APPS TO GET COINS IN
survivor io hack mod unlock al
fire kirin free money and cred
livu free coins livu app unlim
fire kirin login go to your ph
FREE 100,000 money and credits
Get Free fire kirin money and
fire kirin Free money and cred
how to get platinum in war rob
episode app free pass and gems
how to get a shein gift card f
How To Get Episode Free Gems &
free shein gift card kaufen
how to get free gold in war ro