Casque audio Sony : quel modèle choisir ?


SHOPPING

 

La marque Sony n’est pas liée à ce contenu. La rédaction d’Europe 1 n’a pas participé à la réalisation de cet article

Sony est sans conteste une référence mondiale du son, inventeur du Walkman, leader du secteur enceintes nomade, des Boombox, des casques audio et des écouteurs haut de gamme. L’offre est pléthorique et balaie l’ensemble de la gamme tant au niveau du son… que du prix ! Les principales forces de Sony [la marque Sony n’est pas liée à ce contenu, NDLR] sont une maîtrise hors pair des technologies de reproduction sonore, associée à une excellente gestion de la réduction de bruit. Sony est sûrement le constructeur audio le plus high-tech, avec des puces dédiées au traitement numérique du son, la parfaite gestion du Bluetooth et une application qui offre de nombreuses fonctions intelligentes. Nous avons donc sélectionné et testés plus d’une vingtaine de casques pour réaliser ce guide : “Casque audio Sony : quel modèle choisir ?”

Sommaire :

  • Sony WH-1000XM5, pour ceux qui recherchent l’excellence 
  • Sony WH-H910N, la qualité à un prix maîtrisé
  • Sony WH-1000XM4, pour ceux qui aiment le son de caractère
  • Sony MDR-RF895RK, pour ceux qui veulent profiter de la TV en paix
  • Sony WH-XB700, le meilleur rapport qualité/prix

Casque audio Sony : quel modèle choisir ?

Sony WH-1000XM5, pour ceux qui recherchent l’excellence

Ce produit représente le haut de gamme des casques à réduction de bruit du constructeur japonais. Un design très épuré, avec une conception en plastique de très bonne qualité et une finition simplement haute couture. Les commandes sensitives sur les deux oreillettes permettent un contrôle aussi complet que précis. L’app associée est excellente avec un égaliseur complet et de nombreuses fonctions intelligentes. Par exemple, grâce à la géolocalisation, le casque sait quand vous êtes dans les transports, au travail, chez vous ou faites du sport et s’adapte automatiquement à votre environnement. Une autre permet de couper automatiquement le son quand vous parlez pour tenir une conversation par exemple. La réduction de bruit est simplement une des meilleures du monde avec celle proposée par Bose ou Apple. Le rendu sonore est ample, très dynamique avec des basses qui savent se faire sentir, sans envahir l’espace des aigus et des médiums. Ces deux derniers sont bien ciselés, équilibrés et offrent un son d’une très belle tenue. Côté autonomie, comptez entre 35 et 45 heures de musiques sans vous arrêter.

 

Sony WH-H910N, la qualité à un prix maîtrisé

Si son design se rapproche des produits les plus haut de gamme de la maison, nous sommes face à un produit bien plus accessible. Cela se ressent dans la conception moins flatteuse et qui pourtant reste solide. La réduction de bruit est très efficace sur les basses fréquences, ce qui en fait le compagnon idéal des utilisateurs des transports en commun. L’app associée est toujours aussi complète et l’égaliseur permet de dompter un rendu sonore très sauvage. En effet, les basses sont très puissantes, un peu trop parfois, et l’égaliseur peut aider à corriger cela. Les médiums et les aigus sont bien traités, équilibrés presque trop d’où une tendance des basses à prendre le dessus. Mais comme nous l’avons expliqué, un passage par l’app permet d’affiner fortement la chose. Enfin, ce casque affiche une autonomie d’une quarantaine d’heures maximum. 

 

Sony WH-1000XM4, pour ceux qui aiment le son de caractère

Nous pourrions imaginer qu’avec la sortie du XM5, le HW-1000XM4 serait passé dans les limbes des produits remplacés par une nouveauté. Que nenni, car il reste la référence qu’il a été à son lancement. Ainsi, nous avons un design un peu plus trapu, avec peu plus de caractère que son petit frère XM5. Le confort est optimal avec des coussinets circum-aural qui créent un véritable cocon pour nos oreilles. L’arceau pliable se révèle tout aussi plaisant et cela même après plusieurs heures d’écoutes. L’interaction se fait via des surfaces sensitives précises et aux commandes complètes. L’app Sony offre toujours autant de fonctionnalités intelligentes et un égaliseur toujours bienvenu. Le son obtenu est vraiment une merveille, avec des basses bien profondes, qui vibrent juste ce qu’il faut. Les médiums vont sublimer les voix et les instruments, les aigus sont cristallins à souhait. Comparé au XM5, le rendu sonore est plus marqué, plus précis là où le XM5 est un peu plus pensé pour plaire au plus grand nombre. La réduction de bruit est du même niveau que celle de son petit frère, c’est-à-dire une référence du marché. Terminons par l’autonomie qui se positionne entre 35 et 45 heures. 

 

Sony MDR-RF895RK, pour ceux qui veulent profiter de la TV en paix

Pour ceux qui veulent un casque de bonne qualité principalement pour regarder la télévision sans déranger le reste de la maisonnée, ce casque est une valeur sûre. Il est livré avec sa base de rangement et de charge, l’ensemble est élégant et ne détonnera pas dans un salon. Le casque en lui-même est un circum-aural aux oreillettes légèrement oblongues. Les coussinets sont une merveille de confort et l’arceau (non pliable) saura vous accompagner durant vos binge de séries. Il suffit de brancher la base à votre téléviseur (connectique RCA ou jack) et l’appairage avec le casque se fait automatiquement. La qualité de connexion est excellente et offre une très belle portée de 100 mètres, même si vous avez peu de chances de pouvoir le vérifier. Vos films et séries vont vous régaler avec un son qui a du coffre, précis et qui sait mettre en avant les voix. De plus, il y’a une belle spatialisation du son. Il intègre la réduction de bruit et cette dernière est assez efficace pour filtrer les bruits de l’aspirateur, mais pas ceux très aigus des enfants. L’autonomie d’une bonne vingtaine d’heures convient à un usage domestique. 

 

Sony WH-XB700, le meilleur rapport qualité/prix

Si Sony est un champion du haut de gamme, sa présence sur le moyen de gamme est moins prégnante. Avec son nouveau WH-CH720N, le constructeur japonais veut changer la donne en apportant tout son savoir-faire dans un format et un tarif plus accessible. Le design et la conception sont très classiques, pour ne pas dire passe partout. Le plastique est roi, ce qui n’empêche pas une qualité de fabrication de bon niveau. Par contre comme les derniers casques de la maison, Sony fait l’impasse sur l’arceau pliable. Ici pas de surface sensitive pour contrôler le casque, mais de bons vieux boutons. Après quelques minutes d’usage, ils se révèlent assez intuitifs et pratiques. L’app donne accès aux mêmes fonctions que celle des casques haut de gamme avec de nombreuses options intelligentes et un égaliseur complet. La réduction de bruit est très honnête, elle est plus dans l’atténuation que la véritable annulation de bruit. Le son est de qualité avec des basses qui savent se faire remarquer, des médiums bien maîtrisés et des aigus affûtés, mais manquant un brin de présence. Comme la majorité des casques Sony, vous pouvez utiliser un câble si la batterie est à 0 %. L’autonomie est très satisfaisante avec 34 et 37 heures mesurées. 

 

Comment connecter un casque Sony en Bluetooth ?

Sony propose deux solutions pour connecter ses casques Bluetooth. Le premier est le plus classique avec l’appairage manuel. Il suffit d’appuyer sur le bouton d’appairage du casque plusieurs secondes, jusqu’à ce que la LED Bluetooth se mette à clignoter. Sur votre appareil, smartphone, tablette ou ordinateur, vous n’avez plus qu’à accéder aux paramètres du Bluetooth pour réaliser la liaison. Sur certains casques, le constructeur japonais ajoute une puce NFC qui va automatiser l’appairage avec les produits qui en sont équipés, principalement les smartphones. Si vos écouteurs proposent une connexion multipoint, vous n’avez qu’à réaliser les précédentes opérations autant qu’il le faudra. 

Comment brancher un casque Sony à une TV ?

Il existe plusieurs possibilités pour brancher un casque Sony à un téléviseur. La plus simple est d’utiliser un câble jack, la majorité des casques Sony sans-fil propose cette connectique en plus. Il faut par contre un câble assez long, et celui livré avec les casques dépasse rarement le mètre de longueur. Il vous faudra donc investir. Il est possible que votre téléviseur ne dispose pas de connectique jack, ce sera alors une connectique RCA qui sera présente. Elle nécessite un petit adaptateur RCA-Jack pour relier le casque à la TV. Les téléviseurs modernes sont souvent équipés du Bluetooth et dans ce cas vous n’avez qu’à réaliser un appairage entre le casque et la TV. Vous pouvez également réaliser la liaison avec votre box internet, Android TV ou Apple TV. Enfin, pour un usage exclusif, n’hésitez pas à regarder l’offre de casque dédié à la télévision de Sony.  

Les prix sont mentionnés à titre indicatif et sont susceptibles d’évoluer. Certains liens sont trackés et peuvent générer une commission pour Europe 1



Source link