ce film Marvel réalisé par un grand cinéaste et largement oublié

Après “Tigre et Dragon” et avant sa consécration avec “Brokeback Mountain”, le prestigieux réalisateur Ang Lee s’essaye au genre super-héroïque avec “Hulk”. Un film dans l’ombre écrasante du MCU, qui survit à l’oubli grâce à son statut culte.

Hulk, mauvais garçon du MCU ?

Il n’aura échappé à personne que, des 33 films du MCU produits à ce jour, un seul a été consacré au personnage Bruce Banner aka Hulk. En effet, à la différence d’Iron Man, Captain America, Thor ou encore Ant-Man, le “Titan vert” aux colères destructrices n’a eu droit qu’à une seule aventure solo sortie en 2008, L’Incroyable Hulk avec Edward Norton dans le rôle-titre.

Les raisons de cette anomalie – le personnage étant un des plus populaires de l’univers Marvel -, sont multiples. À commencer par les désirs et disponibilités de Mark Ruffalo, son interprète dans le MCU depuis 2012 et son introduction dans Avengers. Mais plus profondément, l’histoire de super-héros au cinéma a été des plus compliquées, avec un premier film sorti en 2003, donc pré-MCU, et dont le film de 2008 de Louis Leterrier est le reboot : Hulk.

Hulk
Hulk ©Universal Pictures

Bruce Banner, un jeune chercheur en génétique et au passé tragique, est victime d’un accident de laboratoire, qui l’expose à des radiations gamma. Ces radiations vont se combiner avec son ADN, déjà modifié, et le transformer en Hulk, un monstre vert déchaîné lorsqu’il se met en colère.

Celui-ci, réalisé par Ang Lee, cinéaste acclamé et très demandé après le grand succès de Tigre et Dragon, avait pourtant de l’ambition artistique, et disposait d’un imposant budget de 135 millions de dollars. Eric Bana incarne Bruce Banner, Nick Nolte son père David, Jennifer Connelly Betty Ross et Sam Elliott le général Ross.

Quand Ang Lee incarnait lui-même Hulk

Dans un development hell depuis dix ans, Ang Lee prend Hulk en main en 2001, après de multiples réécritures d’un script qu’Universal renâclait à produire. Le tournage est difficile, Eric Bana détaillant une ambiance “sérieuse jusqu’au morbide“, déçu par une expérience qu’Ang Lee lui avait présentée comme une “tragédie grecque“… pour finalement ne tourner qu’en studio alors que le reste du casting travaillait avec une création en CGI de Hulk – la même technologie que pour Dobby dans Harry Potter et la chambre des secrets -, n’incarnant finalement que Bruce Banner, et pas Hulk.

Pour faire apparaître et animer Hulk à l’écran, l’image est créée par ordinateur après que les prises de vues réelles se sont faites autour d’un simple dispositif destiné à localiser, pour les autres comédiens, le regard de la créature qui sera ensuite créée en post-production. Si seul Hulk apparaît dans le plan, ce sont alors uniquement les décors et l’environnement qui sont captés.

Le super-héros, dans son dessin, est initialement inspiré d’Eric Bana. C’est cependant Ang Lee lui-même qui, en post-production, a assuré la performance capture pour le personnage. Le superviseur de l’animation d’ILM qui travaillait sur Hulk, Colin Brady, expliquait en 2019 :

Après avoir suggéré à Ang de choisir un acteur pour Hulk que notre équipe prendrait en référence, il a répondu que Hulk n’existait que dans son esprit. Étant donné qu’Ang est un bon acteur et est disposé à faire lui-même les choses qu’il désire j’ai donc proposé qu’il enfile une combinaison de motion capture.

Tournage de Hulk
Tournage de Hulk

Un semi-échec, avant le statut de film culte

La production du film est difficile, et le travail d’Ang Lee laisse le public confus, avec les fans de Marvel lui reprochant notamment les grandes libertés prises sur les origines du super-héros créé par Stan Lee et Jack Kirby en 1962. Hulk connaît un lancement spectaculaire et accumule 62 millions de dollars de recettes sur le territoire nord-américain pour ses trois premiers jours. Mais il connaît ensuite une chute spectaculaire et inédite en deuxième semaine, avec une baisse de fréquentation de 60%.

Divisé entre ceux qui saluent l’ambition dramatique d’Ang Lee, qui apporte de la profondeur psychologique à son histoire, et ceux qui justement regrettent le côté trop “bavard” et pas assez spectaculaire de Hulk, le public ne s’y retrouve pas.

Relégué loin dans l’ombre du MCU initié en 2008, ce Hulk aurait pu tomber dans l’oubli le plus total. Mais il a gagné au fil des années un statut culte, ses différences faisant finalement sa force et son caractère unique. En 2023, Ang Lee réagissait à cette postérité pour Discussing Film :

Je suis heureux d’avoir fait “Hulk”, mais je n’étais pas à l’aise quand le film est sorti et a reçu des avis mitigés. C’était confus pour le public. Je n’étais pas heureux de cette situation. Mais j’avais beaucoup et durement travaillé. J’étais très fier des équipes avec qui j’ai fait le film. Ce n’est que des années après que j’ai découvert qu’il y avait cette sous-culture. C’est devenu un film culte, mais ce n’était pas l’intention. C’était un gros et cher film de studios. Mais je suis heureux que des gens aiment ce film, je trouve ça très cool.

fire kirin Free money and cred
ulta beauty official site make
episode mod apk 23 80 unlimite
EASIEST Way to Get FREE GEMS &
survivor io codes feb 2023 upd
nba 2k23 free download full ve
nba 2k23 free vc television an
fire kirin Free money and cred
ulta beauty official site make
episode mod apk 23 80 unlimite
EASIEST Way to Get FREE GEMS &
survivor io codes feb 2023 upd
nba 2k23 free download full ve
nba 2k23 free vc television an

fire kirin Free money and cred
ulta beauty official site make
episode mod apk 23 80 unlimite
EASIEST Way to Get FREE GEMS &
survivor io codes feb 2023 upd
nba 2k23 free download full ve
nba 2k23 free vc television an

fire kirin Free money and cred
ulta beauty official site make
episode mod apk 23 80 unlimite
EASIEST Way to Get FREE GEMS &
survivor io codes feb 2023 upd
nba 2k23 free download full ve
nba 2k23 free vc television an