Chiefs et 49ers prêts à en découdre sous les yeux de Taylor Swift à Las Vega


Les Kansas City Chiefs et les San Francisco 49ers disputent dimanche un Super Bowl plus show que jamais, sous les yeux de la popstar/supportrice Taylor Swift, attendue dans un Las Vegas bouillant. Au moins aussi commenté que le futur coup d’envoi à 15h30 heure locale (minuit et demi lundi heure de Paris), le voyage de Taylor Swift jusqu’à Las Vegas a fait l’objet de toutes les spéculations. Encore en concert à Tokyo samedi soir, pour une date de son phénoménal “Eras Tour” (recettes estimées à 2 milliards de dollars), la chanteuse a sauté dans un jet et atterri à Los Angeles samedi soir en jouant du décalage horaire favorable, d’après le site d’informations TMZ.

La popstar aux 280 millions de suiveurs sur Instagram a fait basculer la déjà puissante Ligue de football américain (NFL) dans une autre dimension depuis la médiatisation de sa romance avec le charismatique joueur des Chiefs Travis Kelce. Signe de l’impact de leur histoire, l’ex-président américain Donald Trump, en campagne pour l’élection de novembre, y est allé de son commentaire dimanche matin sur son réseau Truth Social: “Aucune chance qu’elle (Swift) ne soutienne l’escroc Joe Biden, le pire et le plus corrompu président de l’histoire de notre pays, et qu’elle se montre déloyale envers un homme qui lui a fait gagner tant d’argent.”

 

Trump estime avoir aidé les artistes lors de son mandat avec l’adoption du “Music Modernization Act”, et rebondit sur une théorie du complot selon laquelle l’histoire d’amour entre la chanteuse et le joueur aurait été arrangée et se prolongerait par un soutien de Swift au démocrate Joe Biden d’ici la présidentielle de novembre. “Je suis fan de football américain, mais je pense que ce qu’elle apporte, c’est une vision globale”, a indiqué à l’AFP Lisa Delusio, fan des Chiefs. “Elle rassemble les femmes et les hommes, pas seulement autour du football et de la musique, mais aussi autour de la camaraderie et du plaisir que procurent le football, la musique et la vie.”

300.000 visiteurs

Point d’orgue de cette “love story” naissante, Swift retrouvera son boyfriend dans un Allegiant Stadium rempli (65.000 places) pour le show du Super Bowl, accueilli pour la première fois par Las Vegas, ville de toutes les folies. La rencontre devrait battre tous les records, notamment de téléspectateurs (115,1 millions l’an passé), qui pourront assister au célèbre concert de la mi-temps, donné cette année par le rappeur Usher. L’Administration fédérale de l’aviation estime qu’environ 500 jets privés vont se poser à Las Vegas pour le match, alors que plus de 300.000 visiteurs sont arrivés pour le week-end dans la cité du jeu.

Roulettes et machines à sous tournent à plein régime dans les hôtels-casinos, où sont organisées des fêtes autour de la diffusion du match. Les croupiers de plusieurs établissements portent des vêtements de la NFL, organisation qui a longtemps snobé Vegas par refus d’être associée aux paris sportifs. L’Association américaine des jeux anticipe elle qu’un record de 67,8 millions d’Américains, environ un quart du pays, va parier sur le match, de quoi générer la somme indécente de 23,1 milliards de dollars.

Remake de 2020

Et sur le terrain ? Présents pour la quatrième fois au Super Bowl en cinq ans (victoires en 2020 et 2023, défaite en 2021), les Chiefs ont l’occasion de consacrer leur quarterback Patrick Mahomes (28 ans) comme une légende du jeu. A son poste, seuls Tom Brady, Terry Bradshaw et Troy Aikman ont soulevé au moins trois fois le trophée Vince Lombardi. “Tom (Brady) a remporté sept fois le Super Bowl, et il détient tous les records”, a voulu tempérer Mahomes. Les Chiefs, vainqueurs l’an passé face aux Philadelphia Eagles, seraient en cas de victoire les premiers à conserver leur trophée depuis les New England Patriots de Tom Brady en 2004.

L’affiche de dimanche est un remake du Super Bowl 2020, lorsque Mahomes avait mené la révolte des Chiefs dans le dernier quart-temps pour un succès 31-20. Les 49ers chassent, eux, un sixième trophée, le premier depuis 1995. Méconnu, leur jeune quarterback Brock Purdy (24 ans) s’est imposé comme une évidence lors de sa deuxième saison en NFL seulement, après avoir été choisi en dernière position de la draft 2022.



Source link