City break à Berlin / Les coquillettes


City break à Berlin

Guten Tag ! Et oui on passe a l’heure allemande, Vanessa vous nous emmenez en week-end à Berlin.

Cela ne vous a surement pas échappé depuis 1 mois : Paris/Berlin en train de nuit, ce qui rend ce city break moins couteux, 49,90 euros le 1 er prix couchette, et aussi plus écologique. Cette ville, évidemment, elle a énormément changé depuis la chute du Mur, 35 ans cette année. En perpétuelle réinvention, mais l’Histoire, elle n’a pas été gommée pour autant, c’est la touche contemporaine qui continue de la faire vivre. Donc pour votre baptême, on commence par la visite du mur, on le longe – à pied ou à vélo, mais en mode artistique avec l’East Side Galery, la plus grande galerie artistique du monde à ciel ouvert. Puisque les œuvres sont peintes sur les vestiges du Mur.

Vous avez des œuvres coups de cœur ?

Une Trabant, Bruits moteurs qui a été peinte de manière a penser qu’elle sort du mur. Comme celle qui avait brisé le mur de Birgit Kinders. Une peinture qui représente le Baiser fraternel entre Honecker et Brezhnev … L’art revisite l’histoire : visites guidées indispensables. Et puis pour continuer dans cette mouvance contemporaine l’incontournable Checkpoint Charlie. Ce poste-frontière qui est dès 61 le seul point de passage pour pénétrer dans Berlin-Est, symbole fort de la guerre froide, et qui, vous le découvrez, a servi de décor une multitude de fois au cinéma, comme dans un James bond, lequel Olivier ? Musique James Bond « Octopussy » ou dans les romans d’espionnage- comme « L’espion qui venait du froid » de John le Carré.

Alors bien sur il y a tous les musées incontournables, que vous nous remettrez sur le site Vanessa, mais pour vous Berlin ne se réduit pas à une ville musée

C’est une ville artistique et culturelle qui se vit en particulier dans les quartiers de l’Est. J’adore Neuköln qui monte avec ses galeries et ses restos, un petit Brooklyn : …Prenzlauerberg …et le quartier

Multi kulti que j’adore Kreuzberg, quartier des immigrés turcs depuis les années 60 et que les étudiants et les artistes ont investi des bars de la Street Food, des friperies…

Et On dort où ?

Au Hüttenpalast, Glamping luxueux en ville. 80 euros en chambre ou caravane en forme d’œuf « Dübener Ei », comme à l’époque de l’Allemagne de l’Est.

 

Musées et culture

Coté histoire Bundestag, Unter den Linden, Porte de Brandebourg, le Mémorial du mur, de l’holocauste, Alexanderplatz …coté Culture : Charlottenburg- avec son château et ses musées- l’Ile aux Musées et ses 5 musées. Pour la petite histoire on doit une grande partie de toutes les collections à un grand mécène, James Simon, un juif berlinois passionné d’art et son plus beau don se trouve sous un des dômes du Neues Museum : le buste de Néfertiti….et parmi les nouveautés, une qui devient incontournable : le Fotografiska, après Stockholm , New York et Tallinn, maison d’exposition d’art contemporain il y a 4 mois à Berlin.

Hotels 

Hotels The Student Hotel Berlin, Alexanderplatz a partir de 79 euros

The Circus Hotel Rosenthaler, Mitte. Ecologique et design à partir de 95 euros. Et Sur le site je mettrai des adresses pour les étudiants et un hébergement insolite.

 

Les coquillettes

La coquillette, sorte de petit macaroni est probablement une invention française (son nom ne sonne d’ailleurs pas italien), très populaire en France grâce à la célèbre recette de coquillettes jambon-fromage, emblème de nos plats d’enfance.

Inventée par Panzani (marque française créée dans les années 1950). N’existe pas en Italie.

Quelles recettes originales ?

Le risotto de coquillettes : l’idée est des cuire dans un bouillon pour leur donner du goût (volaille, légume, bœuf, thaï)

Astuce : si on les fait tremper en avance, le cuisson est beaucoup plus rapide.

 

Le gratin de coquillettes 

– 250 gr de coquillettes

– 1 litre de lait

– 0,5 litres de bouillon de volaille

– 200 gr de poitrine de porc

– 40 gr de beurre

– 40 gr de farine

– 150 gr de fromage

 

– cuire les coquillettes dans le lait et le bouillon en les sortant 2 minutes avant le temps préconisé

– réaliser un roux et verser le reste du liquide de cuissons

– tailler la poitrine de porc en dé et les faire revenir

– ajouter les coquillettes dans la béchamel et laisser mijoter deux minutes

– ajouter les dés de poitrine et saupoudrer de fromage

– faire gratiner au four



Source link