EN DIRECT – Tempête Ciaran : toutes les vigilances rouges levées dans le nord-ouest



Charles Guyard avec AFP / Crédits photo : ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
, modifié à

La tempête Ciaran, qui s’est abattue sur l’ouest de la Bretagne puis le Cotentin au cours de la nuit de mercredi à jeudi, avec des rafales de vent records, a fait un mort dans l’Aisne. Par ailleurs, on dénombre 1,2 million de foyers sont privés d’électricité dont 780.000 en Bretagne. Suivez l’évolution de la situation en direct. 

Les informations à retenir :

  • Des rafales jusqu’à 193 km/h ont été enregistrées cette nuit dans le Finistère
  • Un blessé léger est à déplorer dans le Finistère, suite à un accident de la circulation provoqué par une chute d’arbre
  • 1,2 million de foyers sont privés d’électricité dont 780.000 en Bretagne
  • La vigilance orange “vagues-submersions” est désormais activée pour les littoraux du Finistère, du Morbihan, de la Loire-Atlantique et de la Vendée
  • Des perturbations sont à prévoir sur une partie du RER A, plusieurs lignes du Transilien (L, J, U et partiellement N) et le tram T13 en région parisienne

Toutes les vigilances rouges levées dans le nord-ouest

La vigilance rouge vent a été levée jeudi à 10 heures dans la Manche, dernier des trois départements du nord-ouest encore en alerte maximale à l’occasion du passage de la tempête Ciaran, a annoncé Météo-France.

La vigilance rouge avait été levée dans le Finistère dès 7 heures puis dans les Côtes-d’Armor une heure plus tard. Alors que Ciaran poursuit sa route vers la Manche et l’Angleterre, cinq départements sont désormais sortis de la vigilance orange vent : Finistère, Morbihan, Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine et Orne, précise Météo-France.

Un chauffeur routier mort dans l’Aisne

Une personne est décédée dans un accident provoqué par “la chute d’un arbre liée à la tempête” Ciaran sur un poids lourd dans l’Aisne, ont annoncé jeudi à l’AFP les pompiers du département, placé par Météo-France en vigilance jaune vent. Selon Bison futé, l’accident a eu lieu sur une route nationale au niveau du village de Ressons-le-Long. Le ministre des Transports Clément Beaune, interrogé sur Franceinfo, avait évoqué tôt jeudi matin la mort d’un “chauffeur routier”, soulignant que “même dans les départements qui ne sont pas en vigilance rouge, il y a des risques très forts, des dangers très forts sur la route”.

Un blessé léger est aussi à déplorer dans le Finistère, à Plouédern, suite à un accident de la circulation provoqué par une chute d’arbre, a précisé la préfecture. Trois départements du nord-ouest sont entrés progressivement depuis minuit en vigilance rouge vent : le Finistère à minuit, les Côtes-d’Armor à 2h, puis la Manche une heure plus tard. 

Météo France indique la fin de la vigilance rouge pour les Côtes-d’Armor ce jeudi matin tandis que la Manche restera en vigilance rouge vent jusqu’à 10 heures du matin. Le Finistère était repassé en vigilance orange en début de matinée. Au total, 23 départements sont en vigilance orange dans tout le pays, précise Météo-France dans son bulletin de 8h.

De nombreuses chutes d’arbres ont entraîné la fermeture temporaire de certains axes majeurs, notamment la RN12 dans les Côtes-d’Armor, et la RN 165 dans le Morbihan. 

1,2 million de foyers privés d’électricité dont 780.000 en Bretagne

Quelque 1,2 million de foyers étaient privés d’électricité jeudi matin, dont 780.000 en Bretagne, après le passage de la tempête Ciaran, avec des rafales de vent enregistrées à plus de 170 km/h, a annoncé le gestionnaire du réseau Enedis.

La tempête Ciaran “a provoqué de nombreux dommages sur le réseau public de distribution d’électricité dans le quart nord-ouest du pays (arbres tombés sur les lignes électriques, pylônes et câbles arrachés)”, indique dans un communiqué Enedis. Enedis a mobilisé “3.000 salariés et prestataires” qui se tiennent “prêts à intervenir, dès que les conditions le permettront, pour rétablir au plus vite l”électricité dans les zones impactées”, souligne le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité.

Des rafales jusqu’à 193 km/h enregistrées

Dans le Finistère, Météo-France a enregistré vers 3h du matin 193 km/h à Plougonvelin, où se trouve la pointe Saint-Mathieu, 171 km/h à Lanvéoc, dans la presqu’île de Crozon, et 156 km/h à Brest. “Les rafales de vent sont exceptionnelles sur la Bretagne et de nombreux records absolus sont battus” localement, indique Météo-France sur X (anciennement Twitter). Dans le Morbihan, la préfecture a indiqué que des rafales avaient atteint 164 km/h à l’île de Groix, 152 km/h à Belle-Ile et 147 km/h à Lorient. 

“Les rafales supérieures à 100 km/h s’étendent de la Vendée à l’Ouest Calvados en passant par la Sarthe. Sur les stations de l’arc Atlantique et de la façade ouest du département de la Manche, on a observé des rafales autour de 150 à 170 km/h voire davantage sur les sémaphores exposés”, indique encore Météo-France.

31 départements placés en vigilance orange pour vagues-submersion

La vigilance orange “vagues-submersions” est désormais activée pour les littoraux du Finistère, du Morbihan, de la Loire-Atlantique et de la Vendée, précise Météo-France. Des vagues de huit à dix mètres sont attendues sur une partie du littoral atlantique.

Emmanuel Macron s’est joint mercredi en soirée aux nombreux messages des autorités incitant à la prudence face à cet évènement climatique. “Ne prenez pas de risque. Restez chez vous et prenez des nouvelles de vos proches isolés”, a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. Le nombre de départements placés en vigilance orange, pour vagues-submersion, vent ou pluie-inondation, est de 31. Parmi les nouveaux départements classés en orange figurent une partie de l’Ile-de-France, dont Paris, pour vents violents.

Tout le littoral du Pas-de-Calais aux Pyrénées-Atlantique est désormais en vigilance orange vagues-submersion pour jeudi, de même que les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes. La Corse-du-Sud est également en vigilance orange pour orages ainsi que pluie-inondation.

Selon Ouest-France, des avions en difficulté au-dessus de l’aéroport de Nantes en soirée en raison des vents ont finalement été déroutés vers Toulouse. 

Circulation interdite sur l’ensemble du réseau routier du Finistère

La circulation est interdite jeudi matin sur l’ensemble du réseau routier du Finistère, a indiqué la préfecture, la tempête Ciaran ayant provoqué “la chute au sol de très nombreux arbres, branches et lignes électriques et téléphoniques”. Cette interdiction concerne “l’ensemble du réseau routier départemental (routes vicinales, communales, départementales et nationales)”, relève la préfecture.

Elle concerne tous les automobilistes, exception faites des “services de santé et de secours, (des) forces de l’ordre, et (des) opérateurs de réseaux en intervention, (des) agents des collectivités réquisitionnés ainsi (des) élus et personnels d’astreinte des collectivités et de l’État”, précise-t-elle dans un communiqué. Cette interdiction sera levée progressivement “au fur et à mesure de l’avancement des opérations de dégagement pour lesquelles l’ensemble des moyens très importants sont mobilisés”, ajoute la préfecture.

En raison notamment des risques de chutes d’arbre dus aux vents violents, le secteur des transports fonctionnera au ralenti jeudi dans l’ouest du pays. “Sur le plan routier, nous avons pris des mesures via les préfectures d’interdiction de circulation des poids lourds (…) Cela sera poursuivi dans la journée de jeudi notamment dans toute la région Bretagne”, a affirmé le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune. Le ministère de l’Intérieur a ensuite précisé que l’Ille-et-Vilaine, en vigilance orange, n’était pas concernée par cette interdiction de circulation.

Quelques perturbations sur le réseau SNCF

La SNCF a annoncé prévoir jeudi matin des “arrêts préventifs des circulations ferroviaires” sur une partie du RER A, plusieurs lignes du Transilien (L, J, U et partiellement N) et le tram T13. Les aéroports de Brest et Quimper, notamment, “ne seront pas en service entre la fin d’après-midi et au moins la matinée de demain”, a-t-il ajouté. Pour les trains, la circulation des TER en Bretagne, Normandie, Hauts-de-France, Pays de la Loire et Centre Val de Loire sera interrompue de mercredi soir à vendredi matin. Quant aux TGV, si 90% d’entre eux devraient circuler, la circulation sera interrompue sur les axes Paris-Le Mans et Paris-Nantes.

Outre les vents, Météo-France s’inquiète d’un “épisode pluvieux donnant d’importantes quantités de précipitations en peu de temps sur des sols déjà saturés”, avec notamment de possibles chutes d’arbres encore très feuillus.

Les événements météorologiques extrêmes (cyclones, canicules, inondations, sécheresses…) sont des phénomènes naturels. Mais le réchauffement climatique provoqué par les émissions de gaz à effet de serre générés par l’activité humaine peut les amplifier. Concernant plus précisément les phénomènes de vagues-submersion sur les côtes, ceux-ci risquent de devenir plus dangereux avec la montée du niveau de la mer liée à la fonte des glaces, en particulier lors des tempêtes.



Source link