Espagne, Italie, Allemagne… Après l’attaque à Moscou, ces pays renforcent leurs mesures de sécurité


L’attaque de Moscou a poussé la France à se placer de nouveau en alerte maximale face à la menace d’attentats tandis que dans nombre de pays européens, les mesures de sécurité sont déjà très élevées. En France, à quatre mois des Jeux olympiques, l’exécutif a décidé de rehausser son niveau d’alerte attentat. L’attaque de vendredi dernier a rappelé aux Français celles menées en novembre 2015 par des commandos de l’EI contre la salle du Bataclan, en plein concert, ainsi que contre des terrasses de café parisiennes et le Stade de France, faisant 130 morts au total. La police, la gendarmerie et les renseignements français “seront prêts” pour assurer la sécurité des Jeux, a affirmé lundi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Mais d’autres pays prennent aussi la menace terroriste au sérieux, à l’instar de l’Italie, l’Espagne et de la Norvège viennent d’annoncer des mesures supplémentaires en vue des fêtes de Pâques. 

Les autorités allemandes particulièrement vigilantes, avant l’Euro 2024

En Allemagne, les mesures de sécurité sont “déjà hautes”, a assuré lundi un porte-parole du ministère allemand de l’Intérieur, Cornelius Funke. “L’évaluation des risques des services de sécurité en Allemagne après l’attentat de Moscou n’a pas changé. Elle était déjà haute avant” (l’attentat), a-t-il dit, en soulignant que “la scène islamiste” est depuis les attaques du 7 octobre en Israël “encore plus dans le collimateur des services de sécurité en Allemagne”.

Selon la ministre allemande de l’Intérieur, Nancy Faeser, actuellement “la plus grosse menace islamiste en Allemagne émane de l'”État islamique – province de Khorassan” (EIK)”, soupçonnée d’avoir fomenté l’attaque de Moscou. “Nos services de sécurité ont depuis longtemps à l’œil ce groupe terroriste”, a-t-elle déclaré au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung paru lundi. Mardi dernier, les autorités allemandes ont arrêté en Thuringe (est de l’Allemagne) deux Afghans soupçonnés d’avoir préparé un attentat près du Parlement suédois, dans un contexte de menace jihadiste élevée dans ce pays après des autodafés de Coran.

Les deux suspects sont accusés d’être, “depuis 2023 au plus tard”, des sympathisants de l’idéologie du groupe Etat islamique (EI), selon le parquet. Questionné sur les mesures de sécurité qui seront prises dans le cadre du championnat d’Europe de Foot en Allemagne (14 juin-14 juillet), Cornelius Funke a affirmé que “la sécurité (lors de l’Euro) a la priorité la plus haute”.

Mise à jour des mesures de préventions en Italie

En Italie, “une intensification des activités de surveillance et de contrôle” de la part des forces de police a été décidée en vue des fêtes de Pâques “avec une attention spéciale pour les lieux d'”importants rassemblements et les cibles sensibles”, non précisées, indique lundi un communiqué du ministère de l’Intérieur. Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Piantedosi a présidé lundi une réunion du Comité national pour la sécurité publique avec les dirigeants des forces de l’ordre et des services de renseignement.

“Une analyse attentive de l’attentat terroriste à Moscou a été effectuée (…) pour mettre à jour les mesures de prévention anti-terroristes déjà en place”, selon un communiqué. Les participants ont souligné “l’importance de poursuivre l’activité de surveillance attentive également sur internet (…) pour identifier d’éventuelles situations de risque” en Italie. Le communiqué ajoute que cette “activité de prévention a permis, depuis le 7 octobre 2023, d’expulser 47 personnes pour des raisons de sécurité”.

L’Espagne reste vigilante à l’occasion de Pâques, tout comme la Norvège

De son côté, L’Espagne a maintenu son niveau d’alerte attentat à 4 sur une échelle maximale de 5. Toutefois, le 20 mars, le ministère de l’Intérieur a annoncé un renforcement des mesures de sécurité dans tout le pays pendant les fêtes de Pâques, qui donnent traditionnellement lieu à des processions religieuses massives et au déplacement dans le pays de millions de personnes, à l’occasion de la semaine Sainte.

La police norvégienne a annoncé lundi que ses policiers seraient temporairement armés durant le weekend de Pâques (du 27 mars au 2 avril), après un nouveau rapport des services de renseignement du pays évoquant la possibilité d’attaques jihadistes contre des églises et d’autres rassemblements chrétiens pendant cette période. En revanche, le niveau d’alerte attentat du pays n’a pas été rehaussé.



Source link