et si gagner au Loto était notre pire cauchemar ?


Comme chaque année, Louise, Paul et leurs deux enfants partent en vacances dans le Sud de la France. Et, comme chaque année, Paul (Fabrice Eboué) passe par toutes les petites routes où il roule à 30km/h pour éviter de payer le péage… Résultat : toute la famille est fatiguée du trajet interminable, Louise (Audrey Lamy) en veut à son mari qui, en plus de ça et toujours pour faire des économies, l’emmène en vacances chez ses parents.

“L’argent change les gens”

Gagner au Loto sauverait ce couple au bord du gouffre, à deux doigts de se taper dessus à cause de ses problèmes d’argent. Une chance sur 19 millions… Une toute petite chance et leur vie changerait à tout jamais. Cet été-là, sur la route des vacances, Paul retrouve dans sa boîte à gants un ticket de Loto oublié. Un ticket d’une valeur de… 5 millions d’euros ! Mais, Paul étant toujours un peu à la ramasse, le ticket est sur le point d’expirer. Il lui reste dix minutes pour le valider dans le centre de La Française des jeux le plus proche. Paul se lance alors dans une course folle dans les rues de Marseille, et part totalement en vrille. “L’argent change les gens, ça c’est sûr, car on vit dans une société de rapports de force basés sur l’argent”, analyse Fabrice Eboué. “Dans le cas de Paul, l’argent le sort totalement de sa réalité. Il est prêt à tout pour montrer à sa femme qu’il est capable de réussir quelque chose. Il cherche à retrouver sa place dans sa famille, à reprendre des points de virilité”. “Ils ont quand même deux enfants et ils sont dans le rouge le 10 du mois”, ajoute Audrey Lamy.

“Je n’ai jamais gagné au Loto dans ce métier”

“Un couple qui a deux enfants et qui n’arrive pas à payer ses factures et à remplir son frigidaire, c’est horrible”, poursuit l’actrice, consciente d’être privilégiée en gagnant très bien sa vie grâce à son métier. Le jour où elle a touché son tout premier cachet en tant qu’actrice, Audrey Lamy était d’ailleurs tellement fière qu’elle a invité ses parents dans un restaurant gastronomique. “J’étais heureuse de sortir ma carte bleue”, se souvient-elle. Fabrice Eboué, lui, confie avoir mis du temps avant de gagner beaucoup d’argent. “Les choses sont venues petit à petit. Je n’ai jamais gagné au Loto dans ce métier-là. J’ai fait un premier film qui a très bien marché mais vu que c’était le premier, je me suis fait arnaquer. Je n’ai pas vu la couleur de ce grand succès”, nous confie le comédien qui n’a jamais joué au Loto de sa vie car pas très à l’aise avec le fait de gagner de l’argent sans l’avoir mérité.

“Je ne suis pas très à l’aise avec le privilège”

Comme Fabrice Eboué, Anouk Grinberg, qui joue le rôle d’une aide-soignante qui remporte le jackpot, a du mal avec l’argent qui tombe du ciel. “Je ne suis pas très à l’aise avec le privilège. Si je gagnais au Loto, j’en donnerais une grande partie à des associations et des gens qui en ont besoin”, confie-t-elle. Sandra, son personnage dans Heureux gagnants, va totalement se métamorphoser après avoir touché 12 millions d’euros grâce au ticket gagnant d’un de ses patients qui vient de décéder. “Quand on vit modestement et qu’on n’est pas malheureux de ça, le pognon fait éclater tous les repères ! Sandra ne se connaît plus elle-même. Elle devient cruelle et fanatique de l’argent”, nous explique Anouk Grinberg. 

Autre segment du film drôlissime : celui dans lequel un terroriste, joué par Sami Outalbali (vu dans Sex Education) sur le point de faire un attentat apprend qu’il a le ticket gagnant. “C’est une mise en contexte pour faire exister encore plus le paradoxe de la victoire au Loto dans un moment de vie qui n’est pas le meilleur”, assure le comédien. “C’était pour nous la situation la plus ubuesque !”, poursuit le réalisateur Romain Choay. “On a pris un personnage avec les convictions les plus fortes de la terre et les plus horribles, et on s’est demandé : ‘Est-ce que ces convictions survivent au Loto ?'”. Une chose est sûre : vous n’aurez certainement plus envie de jouer au Loto après avoir vu Heureux gagnants. Et ce n’est peut-être pas si mal quand on sait que 50% des gens qui touchent le jackpot se retrouvent ruinés au bout de cinq ans…



Source link