La princesse Kate présente ses excuses après la diffusion d’une photo modifiée


La princesse Kate a présenté lundi ses excuses après la diffusion la veille d’une photo avec ses enfants pour la fête des mères, qui a été dépubliée par les grandes agences de presse en raison de modifications. “Comme beaucoup de photographes amateurs, je m’essaie parfois à l’édition. Je voudrais présenter mes excuses pour la confusion causée par la photo de famille que nous avons partagée hier”, a déclaré la princesse de Galles dans un message signé C pour Catherine, publié sur X (ex-Twitter).

La photo transmise dimanche pour la fête des mères au Royaume-Uni – première photo officielle depuis son opération en janvier – montre la princesse de 42 ans souriante, en jeans, pull et blazer, assise sur une chaise en rotin sur une terrasse, entourée de ses trois enfants souriants. Prise la semaine dernière à Windsor, selon les services du couple princier, elle était accompagnée d’un court message déjà signé “C”: “Merci pour vos voeux et votre soutien continu au cours des deux derniers mois. Je souhaite à tout le monde une joyeuse fête des mères”.

Mais un examen détaillé montre, entre autres, que la main gauche de la princesse Charlotte présente un défaut d’alignement avec la manche de son gilet, ou encore une rupture nette dans la fermeture éclair de la princesse Kate, nettement visible en agrandissant l’image. Après avoir relayé la photo fournie par le palais, les agences Associated Press (AP), Reuters, Getty et AFP ont pris la décision de la dépublier. L’agence britannique PA a pris la même décision lundi matin, faute de “clarification” de la part des services du couple princier.

“Il est apparu que l’image fournie par le palais de Kensington aujourd’hui (dimanche) de Kate et de ses enfants a été modifiée. Elle a en conséquence été retirée du service AFP et ne doit plus être utilisée d’aucune façon”, a indiqué l’Agence France-Presse.

Question de “confiance”

Plusieurs observateurs se sont par ailleurs étonnés de l’absence d’alliance au doigt de Kate, qui a épousé le prince William, héritier du trône, en 2011. La photo fait la une de nombreux journaux britanniques, insistant plus ou moins sur la controverse, qui a pris de l’ampleur tard dimanche. Selon le commentateur royal Peter Hunt, cette affaire est embarrassante pour le palais de Kensington, car “les gens vont à présent se demander si on peut leur faire confiance et les croire” sur la santé de la princesse.

 

La polémique risque aussi d’éclipser la cérémonie à l’abbaye de Westminster pour la journée du Commonwealth lundi, l’un des grands rendez-vous annuels de la monarchie : tous les membres actifs et en bonne santé de la famille royale y sont attendus, dont la reine Camilla et le prince William.

Dans un message vidéo pré-enregistré, le roi Charles, soigné pour un cancer et qui a suspendu ses activités publiques, a promis de servir “au mieux de ses capacités” ces 56 pays dont une large partie issus de l’ancien empire britannique.

Semaine mouvementée

L’effort de transparence dont a fait preuve le souverain de 75 ans tranche avec la communication autour de la santé de sa belle-fille depuis son opération à l’abdomen en janvier. Aucun détail n’a jamais été donné, nourrissant les rumeurs.

La publication de la photo de Kate est venue clôturer une semaine mouvementée, avec la parution d’un cliché pris de très loin par des médias américains, et la confusion autour de la présence de la princesse à un événement officiel en juin prochain. Sa dernière apparition publique remonte à la messe de Noël de la famille royale à Sandringham (est de l’Angleterre) fin décembre. Une discrétion inédite pour la princesse très populaire, dont les déplacements font très souvent la Une des médias britanniques.

Le palais de Kensington avait annoncé le 17 janvier que la princesse avait subi dans une clinique de Londres une opération “programmée” de l’abdomen. Relayant le “souhait” de Kate “que ses informations médicales personnelles restent privées”, il avait indiqué qu’elle ne participerait à aucun engagement public officiel avant Pâques. William avait allégé son emploi du temps pour rester auprès de son épouse et de leurs enfants.

Douze jours plus tard, le palais avait indiqué que la princesse était rentrée à son domicile de Windsor. Et depuis, plus rien, ou presque, si ce n’est une courte déclaration fin février alors que les questions s’accumulent dans la presse, pour indiquer qu’elle “continue de bien se porter”, après l’annulation d’un engagement public du prince William pour une “raison personnelle” non précisée. “C’est simple, n’utilisez pas leurs photos. Il s’agit de relations publiques, pas d’info” a commenté lundi sur X le mouvement anti-monarchie Republic.





Source link