L’ouverture du centre sur l’huître Ostréapolis dans le Morbihan et le chili con carne


OSTRÉAPOLIS

On part se balader dans le Golfe du Morbihan, Vanessa ambiance vagues et mouette …oui le retour

A l’entrée du Tour du Parc pour une chouette ouverture ! Vous deux qui êtes de vrais épicuriens ca va vous plaire : L’Ostréapolis. Le centre d’interprétation de l’huitre. Pas très sexy, sur le papier. mais c’est passionnant ! On perce le mystère de l’huître, on perce la coquille, c’est immersif et multisensoriel. On expérimente : on touche -des roches-, on suit le parcours de l’huître de la larve au naissain, on barre -une barge au milieu des parcs ostréicoles- même en pleine tempête- on manipule -des poches-, on apprend à lire l’étiquette d’une bourriche… à ouvrir -une huître-.. on observe -des étoiles de mer, des bars et des daurades sous un dôme sous-marin- et on “pénètre” même dans une goutte d’eau : on se retrouve face à face avec tous les micro-organismes qui la composent mais à taille humaine. A glisser Musique de la série “Il était une fois la vie …”. Ce n’est pas “Il était une fois la vie…” mais l’huître, pour le coup !

Je vous sens prête à changer de vie pour devenir ostréicultrice

Ah ca fera peut-être naitre des vocations !! En tout cas ça s’adresse à tous les publics… les plus jeunes découvrent que l’huître est hermaphrodite, qu’elle fabrique elle-même sa coquille, que le perles sont des anomalies…que celles de couleur blanche, dorée ou argentée viennent du Japon, mais aussi d’Australie, les noires, vous le savez, de Tahiti… Et puis on nous sensibilise après au monde marin : on s’immerge dans les océans dans un dôme à 360°. On nous projette un film remarquable “Le cœur battant de l’océan”, dans lequel douze grands témoins nous interpellent. Comme Laurent Ballesta. Et l’exposition se termine sur les mesures qui sont mises en place et les gestes à adopter pour préserver nos océans, dont le phytoplancton qui produit plus de 50 % de l’oxygène que nous respirons.

Dernière question, on ne peut pas déguster des huitres à l’Ostréapolis ?!

Non en revanche vous pouvez apprendre à les cuisiner. Des ateliers cuisine sont organisés au pôle gastronomie. Pour les déguster j’ai une petite adresse sympa pour Olivier : Ker Oysters à la pointe de Pen Cadenic.

Et puis j’ai aussi une belle maison d’hôtes qui fait table d’hôtes à Séné : la Bellevue. 

 

LE CHILI CON CARNE

Vous pensez que ce plat est spécialité mexicaine ??? Perdu.

Ce ragoût de viande mijoté avec des épices et des haricots rouges vient du Texas. Un plat de gringo !!!

En 1959, dans un dictionnaire mexicain, on peut lire ceci à la définition de chili con carne : “nourriture détestable se faisant passer pour mexicaine, vendue aux U.S.A. du Texas jusqu’à New York”.

L’origine exacte du plat n’est pas établie et de nombreuses hypothèses circulent : plat créé des prisonniers pour célébrer leur libération / plat dérivé d’un moyen de conservation de la viande des amérindiens / plat proposé par des femmes, les “chili queens” (reines du piment) dans les rues de San Antonio…

Durant longtemps, les prêtres et les religieux se sont méfiés de ce plat rouge qu’ils baptisaient « soupe du diable ». Il n’existe pas un mais de nombreux chili en fonction des ingrédients qui le composent.

 

Recette de chili con carne

 

Les ingrédients

– 500 gr de viande bœuf hachée

– 1 boite de tomates pelées

– 1 c à s d’épices chili (piment, ail, oignon)

– 1 c à c de cumin

– 1 boite de maïs

– 1 piment

– 500 gr de haricots rouges

– 2 gousses d’ail

– 1 gros oignon

– huile d’olive

– Sel / poivre

 

La préparation

– Faire tremper les haricots 12 heures dans de l’eau froide

– Les cuire 1 heure à petit feu

– Faire revenir l’ail écrasé et l’oignon émincé dans un peu d’huile

– Ajouter la viande, puis les tomates, le piment émincé, les épices

– Laisser mijoter 10 minutes

– Ajouter les haricots

– Laisser mijoter 20 min

– Ajouter le maïs et rectifier



Source link