Michael Mann reste au paddock 🏁

Ferrari s’ouvre sur une sĂ©quence de course automobile mĂ©langeant images d’archives et plans numĂ©riques oĂč l’on voit un jeune Enzo Ferrari au volant, soulevant la poussiĂšre au rythme des crissements de pneus. Le temps passe et le cƓur de l’intrigue se dĂ©roule en 1957 avec un pilote devenu dirigeant d’une marque dĂ©sormais mondialement connue, mais dont la situation professionnelle et personnelle est aussi rouge que ses voitures. L’entreprise est au bord de la faillite, son mariage aussi. Une annĂ©e Ă  la croisĂ©e des chemins oĂč Enzo va tout miser sur le Mille Migla, une course de prĂšs de 1600 kilomĂštres sur les routes de la rĂ©gion pour permettre au cheval cambrĂ© de repartir au galop.

Fer19
© Prime Video / Lorenzo Sisti

On aurait tendance Ă  dire que quand l’homme responsable du Dernier des Mohicans, Heat, Miami Vice, Collateral et autre flopĂ©e de monuments du septiĂšme art parle, on l’écoute. Mais les deux derniĂšres fois que Michael Mann a Ă©tĂ© aux commandes d’un long-mĂ©trage, cela a donnĂ© un Public Ennemies et un Hacker qui ne se passent pas de tout commentaire. La lame du monsieur se serait-elle un peu Ă©moussĂ©e ? Ferrari avait toutes les envies du monde de nous prouver le contraire.

Fer13
© Prime Video / Lorenzo Sisti

Sous bien des aspects, la machine est effectivement rutilante. Michael Mann reste un orfĂšvre de la camĂ©ra et il suffit de le voir filmer une course pour comprendre que malgrĂ© des Le Mans 66, Rush ou toute autre rĂ©alisation – pourtant solide – sur le sport automobile roi, oui, il y avait encore bien des façons de filmer des voitures lancĂ©es Ă  pleine vitesse.

Fer3
© Prime Video / Eros Hoagland

Le cinĂ©aste est un maĂźtre du plan saisissant, celui capable de nous Ă©blouir, comme le regard d’un pilote capable de nous faire ressentir tout le frisson, l’adrĂ©naline, le danger et l’amour qu’ils ont pour la vitesse et l’extase de la course. Le genre de plan qui vaut mille mots.

Fer16
© Prime Video / Lorenzo Sisti

L’annĂ©e 1957 n’a rien d’une promenade de santĂ©. Les voitures ne sont pas les machines technologiques d’aujourd’hui, ce sont de vĂ©ritables boĂźtes de conserve lancĂ©es Ă  vive allure avec un homme Ă  peine protĂ©gĂ©. On parle d’un sport oĂč le rĂ©sultat compte alors plus que la vie, oĂč la mort d’un pilote est presque un fait divers avant de faire la Une sur son remplaçant. Une discipline froide, mĂ©tallique, pratiquĂ©e par des hommes qui ont le sang chaud, qui mettent leur vie en jeu Ă  chaque dĂ©part.

Fer15
© Prime Video / Lorenzo Sisti

Un Ă©tat d’esprit parfaitement retranscrit par Mann qui filme la course avec extase et qui filme la mort avec l’absurditĂ© d’un corps volant comme une poupĂ©e de chiffon, comme s’ils n’étaient que des marionnettes aux ordres du grand marionnettiste, Enzo Ferrari.

Fer18
© Prime Video / Lorenzo Sisti

Pour camper son maĂźtre Ă  penser, Mann fait confiance Ă  Adam Driver qui retrouve sous ses faux cheveux blancs d’homme de dix ans plus ĂągĂ© Ă  l’écran, l’accent italien qu’il pratiquait sur House of Gucci. Et si on peut toujours s’amuser de voir des acteurs Ă©trangers (Shailene Woodley et PenĂ©lope Cruz complĂštent le casting de tĂȘte) jouer les Italiens pure souche avec toute la panoplie, la pratique est vieille comme Hollywood et on ne peut nier qu’on oublie vite les origines de ceux qui se cachent derriĂšre.

Fer19
© Prime Video / Lorenzo Sisti

Dans le rĂŽle-titre, Adam Driver convainc, mais peut-ĂȘtre un peu trop. Le talent n’est pas tant Ă  remettre en cause que l’implication trop stricte avec laquelle Driver incarne un homme peu connu pour son expressivitĂ©. RĂ©sultat, Driver ne transmet aucune Ă©motion, mĂȘme lorsqu’il livre un monologue censĂ© ĂȘtre poignant sur la tombe de son fils, dĂ©cĂ©dĂ© un an plus tĂŽt. L’acteur est un marbre au regard fermĂ© qui en oubli d’ĂȘtre magnĂ©tique, d’ĂȘtre fascinant.

Fer2
© Prime Video / Eros Hoagland

Surtout qu’en face, il a droit au meilleur jeu de PenĂ©lope Cruz en Ă©pouse blessĂ©e, co-gĂ©rante de l’entreprise, patronne des comptes et mĂšre en deuil. Une panoplie qu’elle dĂ©gaine aussi facilement qu’un revolver lorsqu’elle parvient Ă  ĂȘtre l’opposĂ© de son camarade, une tornade d’émotions Ă  chaque expression, orale ou physique. L’actrice vole toutes les scĂšnes oĂč elle apparaĂźt et ce n’est pas peu dire tant elle n’est finalement pas si prĂ©sente. MĂȘme chose du cĂŽtĂ© de Shailene Woodley qui a nullement l’intention de se faire dĂ©vorer par le jeu de son partenaire, mais qui a la planche savonnĂ©e par son statut de troisiĂšme roue d’un monocycle.

Er9
© Prime Video / Lorenzo Sisti

Oui, on a bien dit monocycle. Tout simplement parce que Ferrari est un film
 sur Ferrari (qui l’eut cru ?) et que ce dernier est aussi admirable qu’un feu de circulation. On sait Mann fascinĂ© par les personnages masculins dĂ©connectĂ©s, des observateurs Ă  la marge dont il veut nous pousser Ă  voir leur monde au travers leurs yeux. En ce sens, Enzo est effectivement un sujet en or tant il reprĂ©sente toutes les thĂšmes chers au rĂ©alisateur. Alors oĂč est-ce qu’il y a une sortie de piste ? Dans son titre.

Fer5
© Prime Video / Lorenzo Sisti

Ces personnages que Mann affectionne ont tous un point commun : une autre figure capable de contrebalancer cette vision afin de faire se confronter les points de vue, souvent dans la violence. La figure de proue de Mann fascine parce qu’elle sort de la norme dictĂ©e par le reste des acteurs au rĂ©cit. Or, Ferrari est entiĂšrement dĂ©diĂ© Ă  cette figure sans lui offrir un espace de contradiction, ne laissant pas assez d’air Ă  la femme dĂ©chue et Ă  la maĂźtresse pour trouver l’équilibre. Enzo est partout, tout le temps.

Fer1
© Prime Video / Eros Hoagland

Sauf qu’Enzo Ferrari n’a rien d’un personnage attachant, plaisant, intriguant. C’est un self-made man qui voit le vĂ©hicule avant la vie, qui lĂšve Ă  peine les yeux sur sa femme et qui aime user la patience de sa seconde famille. Il est profondĂ©ment antipathique et mono-expressif. Et 130 minutes en sa compagnie, le temps devient vite long. Les passages dans son intimitĂ©, qui constituent pour moitiĂ© le film, ne sont alors intĂ©ressants que pour les rĂŽles fĂ©minins, mais cela manque profondĂ©ment d’humain.

Fer11
© Prime Video / Eros Hoagland

Il demeure de Ferrari une sensation Ă©trange. Celle de ressentir un manque Ă  l’histoire, cette envie de voir l’éclaircie d’une Ă©volution chez l’homme, de connaĂźtre la suite, de ressentir le besoin de prolonger l’expĂ©rience au-delĂ  de sa durĂ©e, persuadĂ© que Mann a encore des choses Ă  exprimer. Un sentiment renforcĂ© par la sensation qu’il manque des scĂšnes, des morceaux pour rĂ©ellement saisir toutes les nuances de ces personnages lĂ  oĂč d’autres sĂ©quences paraissent prĂ©cipitĂ©es, sacrifiĂ©es. Une fascination pour ce qu’on n’a pas vu provoquĂ©e par la frustration de ce qu’on voit ; deux heures dix Ă  bord d’une Ferrari en pilotage automatique dont le moteur finit inlassablement par ronfler un peu.

S’abonner Ă  Journal du Geek

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google ActualitĂ©s. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

Ăą nba 2k22 vc glitch 100k per
is there gift cards for shein
fire kirin free money credits
fire kirin distributors select
download war robots free for p
black mod share best site hack
free 10 play for riversweeps b
daily gift bigo live hack che
survivor io codes active febru
bingo blitz plus club welcome
8 ball pool free coins today
How to get 10,000 a-pass and g
nba 2k23 free 35k virtual curr
fire kirin app Free money and
How to get FREE UNLIMITED epis
download fire kirin money hack
THE BEST APPS TO GET COINS IN
survivor io hack mod unlock al
fire kirin free money and cred
livu free coins livu app unlim
fire kirin login go to your ph
FREE 100,000 money and credits
Get Free fire kirin money and
fire kirin Free money and cred
how to get platinum in war rob
episode app free pass and gems
how to get a shein gift card f
How To Get Episode Free Gems &
free shein gift card kaufen
how to get free gold in war ro