Quel disque SSD externe choisir ?


SHOPPING

La rédaction d’Europe 1 n’a pas participé à la réalisation de cet article.

Lorsque vous achetez un ordinateur, vous avez une capacité fixe d’espace de stockage. Il est parfois possible d’en ajouter, mais le prix peut parfois être prohibitif, ou votre machine ne pas le permettre. Un disque dur externe peut alors compenser vos manques en Gigaoctets. Si vous optez pour un disque SSD externe, vous ajoutez des performances qui peuvent se rapprocher des disques internes. Ils peuvent servir à augmenter votre espace de stockage et réaliser des sauvegardes régulières. De plus, ils peuvent vous accompagner dans toutes vos pérégrinations. À moins de disposer d’un ancien ordinateur, privilégiez les connectiques au moins en USB 3.1 (5 Gbps). Si vous avez besoin de meilleures performances, optez pour l’USB 3.2 Gen2 (10 Gbps), 3.2 Gen 2×2 (20 Gbps) ou mieux encore les ports Thunderbolt (40 Gbps). Vérifiez juste que votre ordinateur est bel et bien équipé de ces connectiques. Nous avons testé les meilleurs produits du marché, aussi bien avec la lecture et l’écriture de petits fichiers bureautique et de lourdes vidéos 4K et en mixant les deux pour être plus proche d’un usage quotidien. Quel disque SSD externe choisir ? Lisez la suite de ce guide pour être sûr de ne pas vous tromper.

Sommaire

  • SanDisk Professional PRo-GG40 SSD, pour la résistance et les performances
  • Samsung Portable SSD T9, pour le design et les performances
  • LaCie Portable SSD, pour les esthètes
  • Emtec Disque SSD Externe X210 Elite 2To, pour le rapport qualité-prix
  • FireCuda Gaming SSD, pour les gamers ou créateurs exigeants

Quel disque SSD externe choisir ?

SanDisk Professional PRo-GG40 SSD, pour la résistance et les performances

SanDisk s’adresse ici aux baroudeurs, aux personnes simplement maladroites ou encore à ceux qui veulent un produit capable de résister à presque toutes les vicissitudes de la vie. Ce produit affiche un look presque martial avec sa coque noire en caoutchouc et métal, avec rivets apparents. Il est certifié IP68, résiste à des chutes de trois mètres et supporte une pression maximale de 1 814 kg. Il est en plus compatible Thunderbolt et USB 3.2 Gen2. Dans le premier cas, les débits en lecture séquentielle vont de 2 500 Mo/s et 2 955 Mo/s en lecture séquentielle. En lecture aléatoire, nous obtenons une moyenne de 2 921 Mo/s et 1 521 Mo/s en écriture aléatoire. Nous atteignons donc dans les faits les excellents chiffres annoncés par la marque. En utilisant le port USB 3.2 Gen2 nous obtenons lors de nos tests 2 299 Mo/s en lecture séquentielle et 1 598 Mo/s en écriture séquentielle. En lecture aléatoire nous atteignons les 2 271 Mo/s et 1 159 Mo/s en écriture aléatoire. Il se décline en version 1 To, 2 To et 4To. Des performances bluffantes et qui le situent dans les meilleurs chiffres du marché et le positionnent encore plus haut si nous prenons en compte sa résistance. 

 

Samsung Portable SSD T9, pour le design et les performances

Le constructeur coréen est fidèle à sa réputation avec un produit dessiné avec soin, qui pourrait presque passer pour un élégant petit porte-document ou portefeuille, qui se décline en modèle 1 To, 2 To et 4 To. Il affiche des mensurations maîtrisées avec 8,8 cm de longueur, 6 cm de largeur et 1,4 cm d’épaisseur, le tout pour 122 g sur la balance. Samsung ne lésine pas non plus sur les performances avec une connectique USB-C compatible USB 3.2 Gen 2×2, qui permet d’utiliser deux canaux USB pour un seul produit, soit une bande passante théorique de 20 Gbps contre 10 Gbps en 3.2 classique. Nous obtenons en lecture séquentielle 1 322 Mo/s et en écriture séquentielle 1 212 Mo/s en moyenne. D’excellents résultats qui ne faiblissent pas en mode d’écriture aléatoire avec une moyenne de 1 108 Mo/s et de 1 210 Mo/s en lecture aléatoire. Ce SSD Samsung se situe simplement dans le trio de tête des produits les plus performants. Quand nous ajoutons son look et son excellente qualité de fabrication, son prix semble encore plus raisonnable.

 

LaCie Portable SSD, pour les esthètes 

En ouvrant l’emballage de ce disque SSD externe proposé par LaCie, nous avions la certitude d’avoir un produit d’exception sur la forme et le fond. Nous ne sommes pas déçus avec une sublime coque en aluminium usiné aux courbes délicatement travaillées et en forme de parallélogramme. Il est compact et très facile à transporter avec des dimensions de 8 x 5 x 0.99 cm pour 45 g. Il existe en version 500 Mo, 1 To et 2 To. Doté d’un port USB-C 3.2, nous obtenons dans nos tests des performances de débit en lecture séquentielle de 950 Mo/s et de 890 Mo/s en écriture séquentielle. En lecture aléatoire nous obtenons une moyenne de 256 Mo/s et 242 Mo/s en écriture aléatoire. Des performances au-dessus de la moyenne, mais qui ne justifient pas à elle seule le prix de ce produit. Ici, s’ajoutent le design, la qualité de fabrication très haut de gamme et les services en sus comme la restauration de données ou la garantie trois ans.

 

Emtec Disque SSD Externe X210 Elite 2To, pour le rapport qualité-prix

Ce produit Emtec est très minimaliste dans la forme avec son boîtier en aluminium recouvert d’une robe en caoutchouc. Il est surtout très compact avec des dimensions de 4 x 7 x 1,1 cm. Il tient dans le creux de la main et peut même se glisser dans une poche de jean et ce ne sont pas ses 30 grammes sur la balance qui le rendront difficile à transporter. Son port USB-3 est compatible USB-C 3.2 et promet donc une bande passante de 10 Gbps. En lecture aléatoire, nous atteignons lors de nos tests une moyenne de 440 Mo/s et 502 Mo/s en écriture séquentielle. En écriture aléatoire, nous sommes un peu moins satisfaits avec 158 Mo/s et 187 Mo/s en lecture aléatoire. Des chiffres un peu en retrait, mais qui sont compensés par un tarif particulièrement agressif.

 

FireCuda Gaming SSD, pour les gamers ou créateurs exigeants 

Ce disque externe SSD affiche la couleur avec son design aussi moderne que minimaliste, surligné par une encoche qui cache un rétroéclairage LED très doux. En installant Razer Synaps, vous pourrez même personnaliser le cycle de couleur. Ce SSD gaming est vraiment nomade avec des dimensions de 10,4 x 5,25 x 1 cm pour 100 g. Il dispose d’une connectique USB-C qui est compatible avec les ports USB-C 3.2 Gen 2×2. Ce format permet d’utiliser deux canaux USB de 10 Gbps chacun pour atteindre une bande passante de 20 Gbps. Sur un port USB-C 3.2 classique, elle sera alors de 10 Gbps. Les performances en lecture séquentielles sont excellentes avec une moyenne de 2 154 Mo/s, plus que promise par la marque. En écriture séquentielle, nous atteignons une moyenne de 2 032 Mo/s. En revanche, en lecture aléatoire, nous atteignons une moyenne de 332 Mo/s et 398 Mo/s en écriture aléatoire. Il offre donc de belles prestations et pourra suivre les demandes des jeux les plus récents ou ceux de vos logiciels de montage vidéo 4K. Notez qu’il se décline en version 500 Go, 1 To et 2 To et qu’il est possible de l’utiliser avec certaines consoles de jeux vidéo. 

 

Quelles sont les différences entre un SSD ou un HDD ?

Il existe deux technologies en matière de supports de stockage informatique. Nous avons d’un côté les HDD, ou Hard Disk Drive, et les Solide State Driven, ou SSD. Les premiers utilisent des disques et des têtes mécaniques. Cette dernière est magnétique et va inscrire ou lire des données stockées sur les disques. Leurs principales forces sont leur prix et leurs plus grandes capacités. Néanmoins, mécanique oblige, ils sont plus lents, bruyants et énergivores qu’un disque SSD, tout en étant plus fragiles sur la durée. Les disques SSD, eux, utilisent la technologie de la mémoire flash. Les SSD se composent donc de modules mémoires numériques qui sont bien plus rapides qu’un disque dur mécanique. De plus, ils résistent mieux aux chocs et consomment moins d’énergie. Par contre, toutes ces qualités se facturent au prix fort comparé aux HDD, mais les prix sont devenus bien plus accessibles et continuent de baisser.

Pourquoi acheter un disque SSD externe ?

L’ordinateur que vous possédez dispose d’un espace de stockage fixe, que vous avez choisi lors de l’achat. Toutefois, vous le savez l’espace disque se remplit toujours plus vite qu’on ne l’imagine. Acheter un second ordinateur est peut-être une solution excessive. Ajouter un disque interne est une autre solution, mais peut être coûteux et surtout il n’est pas certain que votre ordinateur le permette. De plus, il faut toujours avoir un disque de sauvegarde, au cas où votre disque interne tomberait en panne ou que votre machine soit volée. Il est donc conseillé de faire régulièrement des sauvegardes multiples de vos fichiers importants sur différents supports. Un SSD externe permet donc d’archiver sur un support fiable vos données et les plus performants offrent des performances dignes d’un disque interne en utilisant un port USB 3.2 Gen 2×2 ou Thunderbolt.

A lire aussi : découvrez notre rubrique Guide Shopping

Les prix sont mentionnés à titre indicatif et sont susceptibles d’évoluer. Certains liens sont trackés et peuvent générer une commission pour Europe 1.



Source link