Un président cathodique pratiquant, des ministres zombies et la vie mouvementée d’entraineur de foot en Afrique


Un président cathodique pratiquant

On ne fait pas suffisamment attention aux dernières pages des journaux, aux programmes télé. Ce soir :  TF1, 20H15 Conférence de presse du président de la République. France 2, 20H15 Conférence de presse du président de la République. On va peut-être se mettre sur les chaines Info :  Cnews, 20H : Pascal Praud puis Conférence de presse du président de la République. BFM, LCI, France Info : Conférence de presse du président de la République. Sur M6 alors, conférence de presse du président de la République…

Alors ce n’est pas que les feuilletons américains vont nous manquer, mais certains se demandent si cela ne fait pas un peu beaucoup. « L’omni-président français serait-il aussi directeur des programmes comme au temps de l’ORTF ? », s’interroge par exemple Yves Thréard à la Une du Figaro. « C’est une curieuse décision élyséenne, ajoute-t-il, de monopoliser ainsi l’antenne deux heures durant alors qu’aucune circonstance extraordinaire, pandémie ou guerre, ne semble justifier pareil fait du Prince ».

Mais on a fini par trouver : 22h25 sur Arte un documentaire intitulé « L’impossible enterrement de Staline ».

Remaniement intérieur 

Mais cet engouement télévisuel est peut-être le signe que cette conférence de presse présidentielle suscite une grande attente.  « Il devrait y avoir de nouvelles annonces promet un conseiller au parisien Aujourd’hui en France, mais aussi une autre méthode de gouvernement avec moins de lois et plus de texte réglementaires ». 

« Les Français attendront surtout des réponses concrètes et immédiate sur le pouvoir d’achat », indique jean Francis Pécresse des Echos.

« Et puis en organisant cette conférence de presse à cette heure de grande écoute le président veut signifier qu’il tient toujours fermement les rênes du pouvoir ». 

En fait, Emmanuel Macron part surtout à la reconquête de lui-même, annonce l’Opinion. Dans ses colonnes François Xavier Bourmaud explique que « cette prise de parole s’inscrit dans une stratégie plus large. Qu’il s’agit pour le Président de remettre en ce moment les compteurs à zéro. Comme pour faire oublier l’ère Elisabeth Borne et les errements de son second quinquennat… En nommant un premier ministre plus jeune que lui il veut montrer qu’il peut se changer lui explique l’un des ses proche. Comme un remaniement intérieur ».

En attendant ce remaniement intérieur, il y a ceux qui sont surtout préoccupés par le remaniement extérieur :  le leur ! 

Ce sont ces ministres zombies. C’est encore dans l’opinion que vous lirez cela. 

Des zombies qui ont pour nom : Roland Lescure Stanislas Guérini, Sabrina Agresti-Roubache par exemple. « Ils sont 14, Ils n’ont pas été cités par le secrétaire général de l’Elysée, ils ont donc fait leurs cartons même s’ils pensent retrouver leur portefeuille d’ici quelques jours ou semaines ». Matthieu Deprieck et Corinne Lahick se penchent sur leur position peu confortable. « Ceux qui ont reçu des assurances ne sont pas très pressé de rendre leurs badges ou leur voiture racontent-ils ».  En son temps François Goulard à sa sortie du gouvernement avait résumé le traumatisme ainsi : « Être ancien ministre c’est s’assoir à l’arrière d’une voiture et s’apercevoir qu’elle ne démarre pas…

Dans l’enfer de l’alcool.

À lire aussi ce mardi deux interviews en marge du sport.

La première est particulièrement poignante et occupe les 3 premières pages de l’Equipe. Les amateurs de boxe se souviennent forcément de Jérôme Thomas : Champion du monde amateur puis deux fois médaillés lors de 2 jeux olympiques différents un exploit rarissime. Il accepte de témoigner pour raconter sa descente dans l’enfer de l’alcoolisme. Il raconte la bière qu’il buvait sans discontinuer puis vomissait… les trous noirs… Les gens qu’il rencontre dans les bars et qui se mettent à vivre chez lui et qui le dépouille… l’Horreur de sa déchéance.  Aujourd’hui il est abstinent et il prévient : « Si je rebois je meurs… »

L’Afrique un continent complétement foot

Pour vous redonner le sourire après ce témoignage qui va vous secouer, rendez-vous dans le Figaro. En marge de la CAN, le journal a réuni deux entraineurs de Foot français qui ont longtemps officiés en Afrique. Claude Le Roy et Hervé Renard ont roulé leur bosse du Congo à l’Angola de la Zambie au Sénégal.  « En Afrique il ne faut pas avoir peur d’être remis en dans l’avion le soir même ». « Une fois au Congo, un ministre et ses courtisans ont voulu entrer dans le vestiaire à la mi-temps. Avec les joueurs raconte Leroy on s’est mis contre la porte pour les empêcher d’entrer. Dès la fin du match j’ai démissionné ».

« On est sur une autre planète déclare Renard. Là-bas, le foot est une religion ». « Quand je suis arrivé au Cameroun raconte encore Le Roy, il y avait 5 marabouts qui faisait partie intégrante de l’Equipe. Je leur ai dit que j’étais Breton du pays de Merlin l’enchanteur et j’ai viré tout le monde ce qi ne m’a pas fait que des amis. Ensuite que les joueurs aillent les voir comme les psys en France, c’est leur droit le plus stricte.

Avis aux amateurs, Mali Afrique du Sud c’est ce soir à 21h. Et malgré la conférence de presse de Macron, c’est aussi sur une chaine de télévision.



Source link